L'empire Français de Napoléon

Napoléon est en Guerre contre L'Europe parce qu'il veut récrée L'empire Français. L'empereur à un plan pour conquérir le monde. Va t-il réussir
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Carabiniers à cheval

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandre Laroche
Maréchal d 'empire
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 02/08/2016

MessageSujet: Carabiniers à cheval    Mar 2 Aoû - 18:55

Les carabiniers à cheval constituent un corps de cavalerie lourde créé sous l'Ancien Régime, et qui persistera jusque sous le Second Empire.

Leurs origines remontent au milieu du XVIe siècle, quand ils sont formés pour être des unités d'élite de la cavalerie légère, armés de carabines. Ils progressent ensuite vers un statut semi-autonome au cours du XVIIIe siècle. Ils ne deviennent des unités indépendantes qu'en 1788, lorsque deux régiments de carabiniers sont mis sur pied. À partir des guerres de la Révolution, ils deviennent les régiments de cavalerie lourde d'élite de l'armée française et se font remarquer pendant les guerres du Premier et du Second Empire, avant d'être dissous en 1871 après la chute de ce dernier
En 1788, les carabiniers sont définitivement organisés en deux régiments de quatre escadrons11.

En 1804, Napoléon Ier nomme son frère Louis colonel-général des carabiniers11. En 1805, le 1er régiment comptait 441 hommes, et le 2e régiment, 407 officiers, sous-officiers et soldats13. En août 1806, l'effectif passa à 820 hommes.

Uniformes[modifier | modifier le code]





Portrait de carabinier, par Théodore Géricault (vers 1812, musée du Louvre).
Jusqu’en 1809, les carabiniers portent « l'habit bleu national, les parements et les revers écarlate, le collet bleu, le bonnet d'oursin, la bandoulière et le ceinturon jaune bordés d'un galon blanc. »14.

En décembre 1809, Napoléon publie un décret instaurant pour les carabiniers un nouvel uniforme : l'habit blanc, une double cuirasse jaune en acier recouvert d'une feuille de cuivre, casque « à la Minerve » à visière et couvre-nuque surmonté d'un cimier de cuivre jaune orné d'une chenille de crin écarlate. Comme armement, les carabiniers disposent, en plus de leur sabre de cavalerie modèle 1803, une paire de pistolets ainsi qu'une carabine (qui sera plus tard supprimée).

Campagnes[modifier | modifier le code]

En 1805, les carabiniers impériaux sont engagés au cours de la campagne d'Autriche contre les Russes et les Autrichiens. Entre le 6 octobre et le 2 décembre ont lieu des affrontements assez meurtriers entre les différentes armées adverses : les carabiniers chargent à Wertingen contre l'infanterie autrichienne. Présents à Elchingen, ils vont participer également à la « bataille des Trois Empereurs », le 2 décembre 1805 : avec à leur tête le général Nansouty, ils attaquent au centre les villages de Jirshikowitz et de Blaswitz, dispersent l'infanterie autrichienne et s'emparent de son artillerie.

En 1809, pendant la campagne d'Autriche, ils chargent à Eckmühl parmi les cuirassiers des généraux Saint-Sulpice et Nansouty contre la cavalerie autrichienne, sont présents au siège de Ratisbonne, combattent une nouvelle fois à la bataille de Wagram.

Les lourdes pertes essuyées à Eckmühl dues aux lances des uhlans autrichiens[réf. souhaitée] décide le prince Louis, frère de l'Empereur et colonel-général du 1er régiment de carabiniers, de doter ses hommes d'une cuirasse dorée, et d'abandonner le bonnet d'ourson au profit du casque à visière.

Campagne de Russie[modifier | modifier le code]

Les deux régiments de carabiniers font partie de la campagne de Russie, intégrés à la 4e division de cuirassiers appartenant à la réserve de cavalerie du maréchal Murat.

Ils prennent une part importante à la bataille de la Moskova où, commandés par le général Defrance, ils se mesurent aux chevaliers-gardes russes en compagnie des cuirassiers du général Caulaincourt. Le fils du général Lariboisière, lieutenant au 1er régiment de carabiniers, est tué lors de la bataille.

Ils s'illustrent à Winkowo, où, menés par Murat en personne, ils culbutent le corps russe du général Baggovut. Le colonel Blancard, du 2e régiment de carabiniers, y est blessé d'un coup de feu.

Lors de la terrible retraite de Russie, les deux régiments voient fondre leurs effectifs de manière drastique. Moins de trois cents hommes survivront.

Campagnes d'Allemagne et de France[modifier | modifier le code]





Attaque des carrés anglais au cours de la bataille de Waterloo : on voit au centre un carabinier grièvement blessé au sol (par Thomas Jones Barker, peinture du XIXe siècle).
En 1813, pendant la campagne d'Allemagne, ils participent à la bataille de Leipzig avec six escadrons à l'effectif pour un total de trois cents cavaliers. Ils sont intégrés à la 1re brigade lourde du général d'Haugéranville, de la 2e division de cavalerie lourde du général Saint-Germain, appartenant au 2e corps de cavalerie du général Sébastiani. Au cours de la bataille, ils sont chargés par des hussards hongrois. Les carabiniers paniquent et tournent bride dans un complet désordre. Heureusement, les cuirassiers des 1er et 5e régiments accourent et repoussent les cavaliers ennemisnote 4.

En 1814, au cours de la campagne de France, ils combattent à Brienne, Vauchamps, Laon, Arcis-sur-Aube et Fère-Champenoise. Faisant partie de la division Compans, les carabiniers s'illustrent également au cours des combats de Claye et de Villeparisis.

Waterloo[modifier | modifier le code]

_________________
âge 63 ans
né en 1777
dans l'armée depuis  48 ans
grade  chef de d 'escadron  des Carabiniers à cheval 1800-1804
lieutenant-colonel des Carabiniers à cheval 1804-1807
colonel des carabinier  à cheval 1807 - 1809
général de brigade 1809-1812
Général de division 1812-  1816
maréchal d empire 1816-
fortune de 400000 00 francs
dans L'armée  depuis 1789
commandant  de la forteresse  proche de la mer en Angleterre 1805-1809
gouverneur général de L'Angleterre  1809-1820
Commandant en chef des troupes Française en Angleterre 1809- 1820
Commandant en chef des troupes Française au Congo 1820-
18 victoire en Angleterrre
3 défaite contre les irlandais
19 victoire au congo
conquérant du Congo en 1814
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Carabiniers à cheval
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit cheval a bascule!
» Que fait une fraise sur un cheval ?
» Cheval Irlandais Noir / Cheval Irlandais
» Cheval Hawaïen
» 33C Cheval Mécanique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'empire Français de Napoléon :: Histoire, charte du Forum,Inscription,archive :: Histoire-
Sauter vers: